Valérie Giovanni 

 Territorii Vox

14 et 15 octobre 2023
INSTALLATION-PERFORMANCE IMMERSIVE 40’

Vidéo – Son – Chant polyphonique – Danse contemporaine

Avec la collaboration pour la danse de Mathéa Rafini 
et pour le chant, des chanteuses du groupe corse Isulatine
Elisabeth Volpei Parigi, Maryline Pietrucci, et Laure Degiovanni.

Captation 

Réalisée en itinérance, l’installation Territorii Vox (2023) est une ode aux récits silencieux et invisibles du passé. Dans une approche pluridisciplinaire avec cinq vidéos distinctes, du chant et de la danse, l’installation parcourt l’histoire industrielle de la Corse en invitant à plonger dans les entrailles de ses reliques. Usines désertées, carrières de minerais abandonnées, ou encore véhicules délaissés se retrouvent ainsi au cœur de cette création, brouillant les frontières entre le passé et le présent. 

À travers une manipulation méticuleuse de l’image, Valérie Giovanni crée une zone d’instabilité faisant de l’espace filmé le théâtre d’un enchainement soudain de forces contraires. Rythmée par ces contrastes, l’installation laisse alors place à l’émergence d’une porosité temporelle, où les images filmées, accompagnées de sons, apparaissent à la fois comme la métaphore des lignes du temps, mais aussi comme la voix de ceux qui résistent à son pouvoir d’anéantissement. 

Territorii vox apparaît alors comme une quête de ces présences passées, un hommage à ces hommes et à ces femmes dont l’histoire reste gravée dans les entrailles de ces murs délaissés. 

 

Les articles de presse sur Territorii Vox 

Parcours des artistes

Valérie Giovanni
Artiste Plasticienne

Pour son nouveau projet, @valerie_giovanni explore les sites industriels insulaires abandonnés dont les mines d'amiante de Canari, l'usine de Travu, ou encore la mine de Calenzana pour proposer une oeuvre audiovisuelle résolument pluridisciplinaire. Accompagnée de la danseuse et chorégraphe @mathearafini et du groupe de chant polyphonique @isulatine.officiel, Valérie Giovanni souhaite redonner vie à ces vestiges à travers le corps et la voix qui viennent réinscrire cette mémoire dans le temps présent. Ce dispositif se veut immersif et total afin de donner à sentir au spectateur ce processus de remémoration affectif.

Artiste diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle de Paris, Valérie Giovanni explore la part d'imperceptible qui anime notre univers. Fondées sur une observation sensible de l'espace environnant, tant dans ses manifestations matérielles qu'immatérielles, ses œuvres semblent alors représenter une réalité qui dépasse la simple considération du visible. Son travail a fait l'objet de diverses expositions au sein d'institutions publiques telles que le Fond Régional d'Art Contemporain Corse (France) ou encore le Palais de la Découverte (Paris, France). Son travail est régulièrement exposé au sein de différentes galeries en France et à l'étranger telles que la Galerie Il collezionista (Rome, Italie), la Galerie Esar.

Mathéa Rafini
Danseuse - Chorégraphe

Pour le projet Territorii Vox, @mathearafini est invitée à proposer une chorégraphie pour accompagner les séquences vidéos de @valerie_giovanni et les chants du groupe @isulatine.officiel. Par les mouvements du corps, Mathéa Rafini viendra retranscrire la mémoire des gestes répétitifs et oubliés des travailleurs des anciens sites industriels de a Corse, rendant ainsi palpable et présent le lien au passé et la mémoire qui y réside. 

Après une formation en danse classique et contemporaine au Jeune Ballet Corse, elle intègre l'école du Centre National de Danse Contemporaine d'Angers. Elle y étudie les créations de Merce Cunningham, Trisha Brown, Ohad Naharin ou encore Isadora Duncan et travaille avec Philippe Decouflé, Noé Soulier et François Chaignaud. En 2019 Mathéa Rafini danse au sein de la compagnie du CNDC, le temps d'une création aux côtés de l'Orchestre National des Pays de la Loire. Elle est ensuite interprète pour la compagnie_creacorsica et la compagnie Carnet Zéro. 

Récemment diplômée en enseignement de la danse contemporaine, elle intervient régulièrement auprès des enfants pour mener des actions de sensibilisation à la danse. Mathéa Rafini est actuellement interprète pour les compagnies Nahar et LaFlux, ainsi que pour @compagniebaldila, qu'elle cocrée en 2021 avec Déborah Lombardo.

Insulatine
Chant polyphonique corse

Le groupe de chant polyphonique corse @isulatine.officiel intervient dans le spectacle Territorii Vox comme allégorie des voix des celles et ceux qui ont travaillés dans les différents sites industriels désormais inactifs. Les chants seront en langue traditionnelle corse, sur le modèle rythmique des paghjelle, afin de donner une voix aux récits silencieux et impalpables qui habitent les lieux. 

L'histoire débute en 1998 mais le groupe a changé depuis. Il est désormais composé de trois chanteuses, de trois générations, de trois complémentarités et d'un guitariste qui module et accentue leur démarche. Né de la passion commune pour le chant, le groupe ISULATINE réunit trois chanteuses, Elisabeth Volpei Parigi, Marilyne Girard Pietrucci, Laure Degiovani et un guitariste Jimmy Ronchi. Il fait partie des formations musicales qui représentent avec force la sensibilité du chant polyphonique corse au féminin. Si leur répertoire comprend des morceaux traditionnels, leur démarche artistique est surtout dirigée vers la création. Celui qui écrit, la plupart du temps ou qui aide à la réalisation de l'écriture est Paulu Santu Parigi, le président de l'association et le déclencheur de cette aventure. 

On doit l'appellation du groupe à son idée de rassembler les deux mots ISULA et LATINE (ile latine) qui donna donc la contraction des deux mots : ISULATINE.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.